Et le rhume…

 

Le rhume de cerveau est d’origine bactérienne ou virale. Il se manifeste par des picotements du nez, des éternuements et l’écoulement d’un liquide clair et abondant.

Lorsque nous nous mettions à éternuer, maman disait : « pas de rhume dans cette maison…. ! »

Elle nous faisait boire alors une tasse de lait bouillant dans lequel une pincée de feuilles de de sauge avait infusé pendant 5 minutes. Et le rhume désertait la maison !

En prévention, pendant tout l’hiver, elle nous obligeait à prendre chaque semaine cette « potion magique ».

Par contre, si le rhume se déclarait malgré tout, elle allait chercher des feuilles séchées d’eucalyptus qu’elle conservait présieusement dans un bocal fermé. Elle en jetait 20 g dans 1 litre d’eau bouillante, laissait infuser 15 minutes et passait le liquide. Nous en buvions 3 à 4 tasses dans la journée.

Si le rhume était fort, elle ajoutait une poignée de feuilles dans un bol d’eau bouillante et nous en faisait inhaler les vapeurs avec un torchon sur la tête. Cette inhalation calmait l’irritation des muqueuses nasales et nous permettait de mieux respirer.

L’Eucalyptus…

Son composant principal est une huile essentielle à 80 % d’eucalyptus ou de cinéol. Ses composants secondaires sont des principes flavoniques, des tanins et un hétéroside phénolique.

Ils ont pour effet d’empêcher l’infection des voies respiratoires, de lutter contre les bactéries et les virus, de calmer l’inflammation et de combattre une fièvre éventuelle.

Un rhume guérit généralement en quelques jours. Néanmoins, certaines complications sont possibles, comme l’otite. On fera alors appel à un médecin.

 

Les commentaires sont fermés.