Des p’tits trucs pour soulager les brûlures…

Je me suis brûlée avec mon fer à repasser…  le four…

Attention, nous parlons  d’une brûlure, légère ..

Toujours avoir un tube de gel d’aloès, qui remplace la fameuse Biafine … Perso. voilà des années que je ne veux plus voir cette crème à la maison ( voir plus bas…)

Pas d’aloès.. ( je vous parlerai, de cette plante magique )

                            … Vous pouvez …

- Vous jeter sur le pot de miel. On connaît déjà ses vertus antibactériennes, mais, il y a quelques années, des chercheurs néo-zélandais ont croisé les conclusions de 19 études existantes concernant les propriétés du miel sur les brûlures. Résultat… La durée de guérison observée s’est révélée plus courte de 4 jours environ…

-  Passez la partie atteinte sous un jet d’eau froide ( 10 minutes au moins, sinon cela ne sert à rien ), puis appliquez une compresse de vinaigre ou de lait bouilli.

                             … Vous pouvez …

-  Faire un cataplasme de dentifrice mentholé qui va anesthésier la brûlure ( légère ).

                              … Vous pouvez …

-  Râper une pomme de terre crue. Mélangez la purée obtenue avec du jus de citron. Appliquez en cataplasme épais entre deux morceaux de toile ( c’est très efficace ).

                               … Vous pouvez …

-  Faire la même chose avec un oignon cru. Dans ce cas, pas besoin de citron, vous  » tartinerez  » simplement la brûlure de cette purée d’oignon.

                           … Vous pouvez…

- Faire votre remède de sorcière :

Il vous faut:

Des fleurs Millepertuis, du jardin  … C’est une huile à préparer aux environs de la St Jean, le 24 juin, ( comme la plupart es plantes que vous voulez garder et sécher ). Pas de Millepertuis au jardin, vous  en trouverez en boutique Bio…

Remplissez un flacon de verre transparent. Couvrez les fleurs avec de la bonne huile d’olive ( vierge et de première pression à froid ).

Laissez le flacon reposer au soleil pendant 4 à 6 semaines (derrière une fenêtre ou dans une véranda). Le mélange devient rouge. Vous filtrez. L’huile est alors prête à l’emploi. 

Pour la conserver, verser l’huile dans des flacons de couleur foncée (vert ou marron). Entreposez vous potion magique au réfrigérateur. 

Il y a aussi les Huiles Essentielles…

Vous pouvez appliquer 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle pure de lavande aspic sur la brûlure, quand la zone st peu étendue, deux fois par jour, jusqu’à cicatrisation. Si cette dernière est plus large, diluez l’huile essentielle avec autant d’huile végétale de… millepertuis ( vous pouvez la trouver l’huile de Millepertuis en boutique Bio.) Maintenant que vous savez faire la votre, vous en préparerez l’année prochaine!

Autre truc avec les h.e…

Vous pouvez appliquer 4 gouttes d’h.e de lavande vraie et 2 gouttes d’h.e de Tea-Tree dans un peu de miel ( ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans ).

Voilà mes p’tits trucs… maintenant, si vous voyez votre main qui commence à… fumer … Heuuuu…. vite chez Votre Doc. préféré!!

Pour info.

Les miracles de la Biafine… ( elle fait partie de la liste noire des 400 médicaments…) elle contient comme beaucoup de cosmétiques, des parabènes et des conservateurs…

« De nombreuses études ont démontré que ces substances chimiques perturbent le fonctionnement du système hormonal, en particulier celui de la reproduction. Elles pourraient être une des causes de la baisse de la fertilité masculine et du développement de cancers…. »

« Le 3 mai dernier, les députés avaient adopté contre l’avis du gouvernement une proposition de loi du Nouveau Centre interdisant l’utilisation des produits considérés comme des perturbateurs endocriniens, dont les phtalates et les parabènes….»

 Le texte doit encore être voté par le Sénat, mais déjà les industriels craignent , en cas d’adoption, de devoir trouver un substitut à ces conservateurs…

A suivre…

 

Pour bien dormir…

Pour bien dormir

Dormez la tête au nord ! Des scientifiques américains ont récemment démontré que dormir la tête orientée vers le nord entraînait une baisse de la tension artérielle, alors que, dans les autres directions, cette dernière augmentait. La chambre à coucher ne doit être ni trop chaude ni trop froide, la température idéale se situant autour de 18-20°C.

Je ne m’endors pas bien

La solution maison :

Les coquelicots des champs environnants. On en cueille les pétales (une cuillerée à soupe) qu’on jette dans 25 cl d’eau bouillante (mieux vaut les laisser sécher d’abord). On laisse infuser 10 minutes. L’idéal est d’en boire 3 tasses par jour et la dernière avant de se mettre au lit. Chaude et avec du miel, c’est mieux. Pourquoi ça marche ? Les pétales de coquelicot contiennent plusieurs molécules apaisantes, des alcaloïdes, proches de ceux des autres pavots aux effets hypnotiques.

 

 

Et le rhume…

 

Le rhume de cerveau est d’origine bactérienne ou virale. Il se manifeste par des picotements du nez, des éternuements et l’écoulement d’un liquide clair et abondant.

Lorsque nous nous mettions à éternuer, maman disait : « pas de rhume dans cette maison…. ! »

Elle nous faisait boire alors une tasse de lait bouillant dans lequel une pincée de feuilles de de sauge avait infusé pendant 5 minutes. Et le rhume désertait la maison !

En prévention, pendant tout l’hiver, elle nous obligeait à prendre chaque semaine cette « potion magique ».

Par contre, si le rhume se déclarait malgré tout, elle allait chercher des feuilles séchées d’eucalyptus qu’elle conservait présieusement dans un bocal fermé. Elle en jetait 20 g dans 1 litre d’eau bouillante, laissait infuser 15 minutes et passait le liquide. Nous en buvions 3 à 4 tasses dans la journée.

Si le rhume était fort, elle ajoutait une poignée de feuilles dans un bol d’eau bouillante et nous en faisait inhaler les vapeurs avec un torchon sur la tête. Cette inhalation calmait l’irritation des muqueuses nasales et nous permettait de mieux respirer.

L’Eucalyptus…

Son composant principal est une huile essentielle à 80 % d’eucalyptus ou de cinéol. Ses composants secondaires sont des principes flavoniques, des tanins et un hétéroside phénolique.

Ils ont pour effet d’empêcher l’infection des voies respiratoires, de lutter contre les bactéries et les virus, de calmer l’inflammation et de combattre une fièvre éventuelle.

Un rhume guérit généralement en quelques jours. Néanmoins, certaines complications sont possibles, comme l’otite. On fera alors appel à un médecin.

 

Cure de saison…

Les cures durent 20 jours (renouvelables au besoin). Quand on ne souffre pas de maux particuliers, on peut suivre une cure de saison, pour aider l’organisme à se préparer aux changements climatiques et pour prévenir les affections qui en résultent. Quand on est sujet à des troubles bien identifiés, plus ou chroniques, on suit une cure de fond qui permet de résoudre les problèmes.

Les curent débutent un mois avant le changement de saison, en général durant le premier quartier de lune… Seule la cure de printemps, dépurative, sera préférable en Lune décroissante (juste après la Pleine Lune). En février : une cure de printemps pour réveiller l’organisme et éliminer le sucroît de toxines. Alternez sylimarine (Chardon Marie) et chlorella dans la journée (en boutique bio). Tisanes de bruyère le matin et de reine-des-prés le soir. En 2011, le jour parfait pour commencer est le 22 février.

 

Qu’est-ce que la Chlorella …

 

C’est une micro algue 100% naturelle, extraordinairement riche, les proteines représentent 60% de sa matière sèche, tous les acides aminés essentiels dont la haute digestibilité permet l’efficacité nutritionnelle. C’est un très bon apport d’acides gras polyinsaturés, de vitamines, de b-carotène, de chlorophylle, de sel minéraux, d’oligo-éléments (fer, zinc, sélénium…).

D’autre part la Chlorella draine les métaux lourds présents dans l’organisme jusqu’à élimination. C’est un des aliments des plus purs des plus complets,elle peut être consommée quotidiennement,en cure,sans contre indication particulière et sans danger de surconsommation.Elle ne peut jamais s’accumuler dans l’organisme ou devenir toxique.Le seul « inconvéniant » possible…c’est au niveau du transit…

Renseignez-vous bien pour le dosage , lorsque vous achèterez votre chlorella,auprès de la personne de votre boutique bio. Pour ma part , j’utilise, « Chlorella bio+ »

 

La Reine-des-Près…

 

C’est l’une des plus anciennes plantes médicinales européenne utilisée pour calmer les douleurs, en particulier grâce a ses propriétés d’élimination de l’acide urique. C’est pourquoi on la recommande dans le cadre de toutes les affections rhumatismales, les pathologie arthrosiques, arthritiques et les douleurs de toutes origines (migraines, névralgies).

Efficace pour faire tomber la fièvre, c’est aussi un antispasmodique reconnu. On l’utilise comme diurétique, dépuratif et sudorifique. En cas de de « lithiase », la reine-des-prés se révèle très efficace pour dissoudre les calcus présents dans les voies urinaires ou dans la vésicule. Elle est aussi utilisé pour réduire les effets de…LaCellulite !

 

La Silymarine (Chardon Marie)

 

Elle a des propriétés,anti-inflammatoires,elle stimule la régénération du foie,a de puissantes propriétés antioxydantes…

La Bruyère…

 

C’est une plante intéressante pour ces effets sur les reins et la vessie. Soigne la cystite et les inflammations des reins…

Ceci ne sont que des informations, je ne suis pas naturopathe, mais la Chlorella est vraiment un produit magique !

Le coup de froid…

Le coup de froid peu se définir comme une indisposition causée par une baisse subite de la température ambiante. Certains facteurs prédisposent à ce problème : Fatigue, nourriture insuffisante, alcoolisme… Les signes cliniques peuvent être différents : sensation de froid accompagnée de frissons, maux de tête, douleurs dans les jambes, pâleur générale, paresse musculaire…

Versez un grand verre de champagne dans une casserole. Ajoutez deux morceaux de sucre. Faites chauffer en surveillant très attentivement. Dès que le liquide frissonne, versez-le dans un verre.

Attendez que le breuvage refroidisse un peu et buvez-le dès que possible.

Deux couverture pour vous permettre de transpirer… et le tour est joué !

Le champagne contient différents composants qui expliquent cette action. Il renferme énormément de molécules de sucres complexes qui permettent de déposer des glycoproteines à la surface des membranes tissulaires, dont la principale action est d’aider les cellules à neutraliser les toxines virales du rhume, de les dégrader et de les éliminer.

Glucose et oligotanins augmentent la production des anticorps et permettent aux cellules de l’organisme de riposter de manière plus énergique.

Le sélénium, un oligo-élément, dirige une catégorie d’enzymes spécialisées diminuant la virulence des toxines virales.

Deux élément importans se trouvent également dans le champagne : le phosphore et le soufre.

Le phosphore est un élément atomique dont la principale propriété est d’engendrer de l’energie et de créer de la force.

Le soufre (combiné sous sa forme de sulfate de potassium) est un corps simple qui permet d’éliminer les toxines de l’organisme.Le mélange de tous ces composés avec le sucre, substance très nutritive, entraîne un effet thérapeutique extrêmement efficace.

Vous pouvez aussi

Si le café ne vous empêche pas de dormir, vous pouvez également en boire une tasse au coucher, très chaud et allongé d’un jus de citron.

L’abondante transpiration provoquée par ce mélange vous permettra d’éliminer les toxines, les dérivés flavoniques contenus dans le suc de citron étant ant-inflammatoire.

La persitance des signes cliniques demandes naturellement l’aide d’un médecin.

Lendemains de fêtes…

Ha ! c’est bien beau… Nous allons bien manger, bien boire… Et le lendemain…. Quelques petits remèdes :

Vous avez pris la précaution d’absorber de l’huile d’olive avant de vous laisser aller à des excès d’alcool, de graisses, de sucres… afin de « tapisser » votre estomac pour éviter les les brûlures, aigreurs, remontées acides et autres ballonnements joyeux! … Mais, rien n’y fait…

Bon, on évite le « combattre le mal par le mal »

 

 

Dans la journée qui précède la fête et le lendemain buvez beaucoup d’eau,car l’alcool déshydrate,ce qui occasionne des maux de tête très désagréables.

 

Vous avez des aigreurs d’estomac ?

 

On évite l’aspirine qui favorise les brûlures d’estomac… prenez du Bicarbonate de Soude alimentaire.

- 1 cuillère à café dans un grand verre d’eau va atténuer les acidités alimentaire

- Jetez 15 g de serpolet dans un litre d’eau, laissez infuser 10 minutes et passez. Buvez une tasse 3 fois par jour après les repas.Vous pouvez aussi boire une tasse toutes les heures jusqu’à disparition de ce désagrément.

 

Vous avez des troubles intestinaux ?

 

Rien de tel qu’une infusion de romarin, du jus de pruneau ou de l’argile verte à raison d’une cuillérée à café dans un grand verre d’eau. L’idéale est de préparer cette potion la veille au soir, pour ne boire que l’eau, l’argile étant au fond du verre.

 

Vous avez la gueule de bois ?

 

Vous avez la sensation de porter un casque…

- Préférez le paracétamol à l’aspirine ( il est sans effet pour l’estomac )

 

- Il faut s’oxygéner : Une balade à pied, il faut prendre l’air.

 

- Faire une sieste : Le sommeil soulage les céphalées. 

 

- Certains aliments sont déconseillés en cas de maux de tête: On évitera, l’alcool,  les fromages affinés, les aliments marinés ou fermentés ou encore certains produits frais comme la banane, l’avocat, les framboises…

 

- Lavez soigneusement 2 ou 3 citrons (non traités). Coupez-les en morceaux avec leur peau et faites-les bouillir 10 minutes dans l’eau. Quand elle est tiède, buvez un verre de cette mixture.

 

Dans tous les cas, le lendemain, on purge l’organisme des excès de la veille, genre, un petit régime détox consistant à se mettre à la diète et boire beaucoup (bouillon de légumes, eau, jus de citrons et tisanes)

Faites votre petite infusion, qui ne fera que soulager « l’intérieur ».

Mettre 1 cuillère à soupe de fleurs séchées de camomille ou de menthe dans 150 ml d’eau bouillante, laissez infuser pendant 10 min, et buvez une tasse 3 à 4 fois par jour entre les repas.

 

Bon… Vous avez tout essayé…  Rien n’y fait… 

Remettez ça!!! Après tout, Noël n’est qu’une fois dans l’année!!!!

 


 

Ma grand-mère faisait pareil…

Entorse…

Après avoir laissé le pied blessé sous l’eau courante pendant quelques minutes, elle nous donnait un bain de pieds chaud additionné de deux poignées de sel marin pour « faire passer le mal ». Puis elle nous faisait boire un bouillon d’os de veau qui avait mijoté à couvert pendant 2 heures. Elle le passait, le laissait refroidir et nous en buvions jusqu’à l’amélioration. Quelques jours après, nous courrions de nouveau comme si de rien n’était.

Vous pouvez préparer le bouillon de veau à l’avance et le congeler pour vous en servir dès que vous en aurez besoin.

L’entorse bénigne de la cheville, très fréquente dans les milieux sportif, guérit sans difficulté. Par contre, une entorse grave nécéssite une consultation et un bilan spécialisé car des lésions osseuses et tendineuses peuvent y être associées. Il en est de même pour l’entorse du genou, qui peut s’accompagner d’une luxation de la rotule et être considérée comme une urgence médicale. Il ne faut donc pas négliger une vulgaire entorse car elle peut se compliquer dans un deuxième temps.

source : Dr Henry Puget et Régine Teyssot

.